Hôpital Ami Popper

L’hôpital Ami Popper fait partie de ces lieux que j’ai visités bien avant la création de mon site. Comme pour la plupart de ces explorations, la qualité et la quantité de mes photos m’empêchent d’en faire un article. Visité en 2019, je me suis toujours dit qu’il fallait que j’y retourne pour refaire un reportage photo complet. Et c’est en ce mois de décembre 2020 que je suis de retour sur place.

Cette exploration commencera par la visite du bâtiment administratif. Mis à part son escalier plutôt réussi, les bureaux sont tout ce qu’il y a de plus commun.

Je poursuis mon tour du domaine et m’arrête brièvement sur ces bâtiments qui servaient de locaux et ateliers au personnel d’entretien.

Photo de 2019

Petit point d’histoire avant d’entrer dans le vif du sujet. Si ce bâtiment fût construit en 1865, les origines de ce centre hospitalier remontent au XIVème siècle. D’abord nommé Hôpital Royal et Militaire, il deviendra Hospice d’Humanité à la révolution et ce jusqu’à la construction de ce bâtiment. En 1970 une maison de retraite viendra se greffer à ce centre hospitalier. C’est en 2009 que cet hôpital tombera dans l’oubli et verra ses patients déménager au sein d’un nouveau bâtiment construit juste à côté pour répondre aux nouvelles normes de sécurité.

Même si de nombreuses ouvertures ont été refermées il reste très facile d’accéder à l’intérieur de cet immense bâtiment.

Le bâtiment est bordé d’une galerie recouverte partiellement par la végétation abondante. Malgré le délabrement d’origine humaine, l’architecture reste impressionnante !

Située derrière la « porte au smiley » montrée juste avant on retrouve une chapelle. De nombreux graffs sont présents et je me demande si c’est moi qui n’ait pas l’œil artistique ou si ces tags sont simplement horribles et n’ont rien à faire ici?!

Photo de 2019

Hormis cette chambre où un lit médical est présent, le rez-de-chaussée n’est qu’un ensemble de pièces vides.

En haut une photo de 2019 et en bas une de 2020

Avant de prendre la direction de l’étage j’aimerais vous montrer l’évolution du lieu. Déjà en 2019 quelques tags subsistaient, mais leur nombre a plus que doublé depuis… J’ose espérer que les plaques rendant hommage aux sœurs ayant œuvré au sein de cet hôpital ont été retirées par les services du centre hospitalier et non volées…

Un long couloir plutôt sombre dessert l’ensemble du bâtiment.

Ce premier niveau est comme le rez-de-chaussée, composé de pièces vides. Si certaines d’entre elles disposent d’une magnifique architecture, la plupart sont tout ce qu’il y a de plus basique.

L’escalier central ne desservant que le premier étage il me faut emprunter l’un des deux escaliers situés de chaque coté du bâtiment pour rejoindre l’ultime étage.

Ici, même constat que pour les deux précédents étages, des pièces non meublées. On retrouve quelques papiers mais il ne s’agit que de rappels des règles d’hygiène et consignes de sécurité.

Me voilà de retour au rez-de-chaussée. Cette fois-ci dans la partie cuisine. Une pièce immense où seuls les tuyaux d’évacuation des hottes subsistent.

Vous serez tous d’accord avec moi si je vous dis que ce lieu n’est pas des plus intéressants sur le plan exploration et découverte. Par contre son architecture offre de superbes possibilités photographiques. Les amateurs du verre brisé seront aux anges ici !

La visite de l’hôpital étant terminée il est temps d’entamer celle de la maison de retraite.

Ce bâtiment n’aura lui aussi pas échappé aux vandales. Peu de tags mais beaucoup de casse !

Me voila plutôt surpris de trouver plus d’objets médicaux ici que dans l’hôpital. On y trouve des lits, chariots ou encore une sorte de bain dont l’utilité m’est inconnue.


C’est ici que se termine cette visite. Déjà en 2019 ce lieu était surtout intéressant pour son architecture extérieure et non l’intérieur, il n’empêche que son état à ce jour m’aura fait mal au cœur. Je ne comprendrais jamais l’intérêt qu’ont les gens à saccager de tels lieux ! Malheureusement à ce jour aucun projet de réhabilitation n’est envisagé, j’ai donc peur que ce magnifique édifice continue d’être le terrain de jeu de nombreux idiots…

Comme à l’accoutumée je vous laisse sur ces quelques clichés qui compléteront cette exploration. À bientôt !

Photo de 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s