Château Formica

Me voici de retour dans la région Auvergne Rhône-Alpes pour la visite de ce château qui m’attirait depuis un petit moment.

Implanté en lieu et place d’un château féodal dont il ne reste que deux tours sur le domaine, ce lieu était un centre de vacances et un hôtel restaurant. Abandonné depuis de nombreuses années, rien ne semble avoir bougé…

L’entrée se fera par une fenêtre donnant sur cette grande cuisine industrielle où l’humidité et la moisissure ont déjà fait leur apparition

Une porte plus loin nous nous retrouvons dans ce qui devait être la salle du restaurant. Une très épaisse couche de poussière vient recouvrir le mobilier en formica typique des années 80/90.

Quelques pas plus loin je me retrouve à la réception. L’occasion rêvée de se renseigner et de trouver des indices sur le passé de ce lieu. Après avoir feuilleté quelques pages du carnet de réservation, regardé les photos des majorettes du coin et observé l’environnement, je constate que tout est daté de la fin des années 80 et début 90…

La pièce suivante devait être un salon. Ici encore l’atmosphère et le mobilier nous projettent dans le passé.

Accolée au salon précédent on retrouve une salle de jeux où trône un imposant billard.

Une porte me mène dans cette petite pièce voûtée où et entreposée de la vaisselle. Je me pose toujours la question de l’utilité de cette pièce étant donné qu’elle est située à l’opposé de la cuisine et que la seule entrée se trouve dans la salle de jeux…

Quoi de mieux qu’une technologie dépassée pour se projeter 20 à 30 ans en arrière ?!

La visite du rez-de-chaussée terminée, il est temps de passer au premier étage.

L’étage est entièrement desservi par un long couloir.

Sans réelle surprise la première pièce visitée sera une chambre où une valise oubliée orne l’un des deux lits. Il est toutefois plus surprenant de trouver la radio d’un torse dans une chambre d’hôtel…

A l’une des extrémités du couloir se trouvent les douches communes.

Et à l’autre extrémité, une infirmerie où je n’aimerais pas être soigné ! Son existence explique en partie les images radiologiques trouvées précédemment.

Qui dit hôtel, dit florilège de chambres. Ce lieu ne déroge pas à la règle et chaque chambre est différente de par son état de décomposition. Je suis aux anges moi qui adore ce fameux mélange de meubles et de décrépitude !

Au milieu de toutes ces chambres figées dans le temps, se trouve une pièce destinée au personnel. C’est ici qu’étaient entreposés draps, serviettes, aspirateur et tout ce qui est nécessaire à une chambre d’hôtel. Le calendrier servant de planning aux employés est daté de 1990. À n’en plus douter il s’agit bien là de l’année de fermeture de cette entreprise.

Place désormais au deuxième étage !

Ici, même schéma que l’étage précédent avec ce long couloir desservant chaque pièce.

Un grand merci au soleil de fin de journée pour cette magnifique lumière offerte le temps d’un cliché !

Ce château est tellement grand et intéressant à découvrir jusqu’à présent, que j’en avais presque oublié cette terrasse aperçue à mon arrivée. L’occasion de faire une pause et d’observer la magnifique vue sur le paysage auvergnat et l’apparition progressive des couleurs d’automne.

Après ce petit bain de soleil, il est temps de retourner à la visite de ce deuxième étage. Il est quant à lui composé dans sa quasi-totalité de chambres.

Au milieu de celles-ci, on retrouve une salle où est installée une quinzaine de lavabos pour une seule douche.

Ce château est beaucoup plus grand qu’il n’y paraît au premier regard puisqu’il nous offre le droit à un quatrième niveau !

Sans surprise cet ultime étage sera le grenier où sont entassés meubles, livres et plein d’autres objets en tout genre.

Si vous pensiez que la visite se terminerait après ce grenier, je vous annonce que vous vous êtes trompés ! Si je devais résumer ce lieu avec un proverbe, je choisirais sans hésiter « quand il y en a plus, il y en a encore ». En effet le parc de ce château est immense et on y retrouve une dizaine de dépendances !

La moitié de ces dépendances était fermée, mais avec les quatre visitées j’aurais de quoi écrire un article complet! Un bon nombre d’entre elles renfermait des chambres qui devaient être elles aussi à louer. Une de celles-ci était ce qui semblait être la maison du propriétaire et une autre était destinée à entreposer les outils pour l’entretien du jardin et le mobilier inutilisé. On notera aussi la présence d’un espace de jeux pour enfants accolé à la piscine.

C’est donc sur ces dépendances que se termine l’exploration de ce château. Figé dans le temps depuis le début des années 90 et épargné de la bêtise humaine, ce lieu est tout simplement exceptionnel! J’ai pris un grand plaisir à le découvrir et l’immortaliser. Si je devais classer toutes mes explorations je le mettrais sans hésiter dans le top 3 !


Comme à l’accoutumée je vous laisse sur ces quelques clichés qui compléteront cette exploration. À bientôt !

4 commentaires sur « Château Formica »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s