Manoir du cavalier

Aujourd’hui je vous présente un manoir que j’ai eu la chance de visiter deux fois. En effet, après l’avoir visité en août 2019 je n’avais pas assez de photos pour en faire un article. C’est pourquoi un an plus tard j’y suis retourné afin d’avoir plus de contenu à vous proposer.

Ce manoir implanté en plein centre d’un village à seulement quelques kilomètres de mon domicile reste malheureusement un mystère au niveau de son histoire.

L’entrée s’est faite par la porte située à l’arrière du bâtiment. Je me retrouve directement dans le couloir principal du lieu qui donne accès à chaque pièce du rez-de-chaussée.

Les deux premières pièces visitées sont des chambres plutôt petites, où l’on retrouve notamment une télévision et de nombreux jeux de société.

La pièce suivante est la plus belle du manoir. Un grand salon où tableaux, bibliothèque, ancien poste de radio et bien d’autres objets sont encore présents.

De l’autre côté du couloir on retrouve une nouvelle salle, moins meublée mais toute aussi belle.

Je termine l’exploration du rez-de-chaussée par la cuisine. Si dans les pièces précédentes le bâtiment semblait avoir été épargné par l’humidité, ce n’est pas le cas ici..

Il est maintenant temps de prendre la direction du premier étage. Un escalier plutôt discret et vétuste m’y conduit.

Comme pour le niveau précédent, j’entame ma visite par les chambres. Elles semblent être encore plus petites que celles vues auparavant.

La suite me mènera dans le salon du premier étage. Il est lui aussi moins meublé que la pièce phare de ce lieu, mais encore une fois l’architecture et la décoration en font une magnifique pièce.

Cet étage dispose lui aussi d’une cuisine. Le manque de lumière naturelle et les couleurs ternes rendent l’ambiance assez glauque.

La présence d’une cuisine, d’un compteur et d’une chaudière à chaque étage me laisse penser que ce manoir était scindé en deux appartements. Peut être était il habité par une famille et l’un de leurs parents ?

Direction l’ultime niveau de ce bâtiment qui s’avérera être le grenier.

Le grenier, bien qu’en désordre, regorge d’objets. On peut imaginer que ses derniers habitants étaient chasseurs à la vue des nombreuses cartouches de fusil et autres accessoires destinés à cette pratique. On peut aussi retrouver des listes et documents sur les monuments régionaux et de nombreux livres.

Mon exploration se termine par les dépendances où se cache une moto. Il s’agit pour moi d’une grande première. Les voitures sont assez fréquentes en urbex, les motos beaucoup moins !


C’est sur cette vielle Honda que se termine l’exploration de ce manoir. Hormis quelques mises en scène, ce lieu n’a pas changé durant l’année écoulée. Il n’est pas le plus clinquant ou bling bling des bâtiments que j’ai pû visiter, mais il n’en reste pas moins très agréable à découvrir !

Comme à l’accoutumée je vous laisse sur ces quelques clichés qui compléteront cette exploration. À bientôt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s