Château au canon

Aujourd’hui je vous emmène visiter un château rempli d’histoire ! Pour cause les premières fondations de ce château sont datées du XIIème siècle. Même s’il aura connu plusieurs modifications lors de ses huit décennies d’existence, il reste une merveille du patrimoine français.

Inhabité depuis 2008, il est à ce jour au cœur d’un projet de réhabilitation qui devrait lui offrir une énième vie.

Ce lieu étant très peu connu du monde de l’urbex et préservé de la bêtise humaine, je vais m’efforcer de vous le présenter tout en évitant de donner des indices. Donc exceptionnellement vous n’aurez ni photo de façade ni vue satellite !

Sur place j’ai trouvé des cartons remplis de fascicules imprimés en 1985 et qui servaient de support pour les visites du château à la même époque. Ce petit fascicule est un véritable trésor d’informations concernant ce lieu. C’est pourquoi il sera mon associé tout au long de cet article.

Cette première pièce présentée n’est autre que l’ancienne cuisine du château. Une magnifique pièce voûtée faite de pierres du sol au plafond.

Ce château est un véritable labyrinthe ! Il est construit sous la forme d’un U lui offrant deux ailes reliées par une partie « centrale ».

Une porte plus loin on retrouve la salle à manger. Toujours ce sol fait de dalles mais cette fois-ci les murs sont habillés de papier peint et de bois. Le tout est surplombé par un superbe lustre.

Les deux pièces suivantes sont des salons. Ici les sols sont faits de chevrons, les murs sont peints et on trouve les premiers meubles de cette exploration.

C’est aussi à ce moment que ma lumière décida de me lâcher sans raison. Heureusement pour moi les pièces suivantes seront beaucoup plus lumineuses qu’ici !

Au bout de ce que j’appellerai l’aile droite du château, je me retrouve dans la première chambre du lieu.

Accolée à la chambre, cette magnifique salle de bains à la lumière parfaite pour une photo.

Au rez-de-chaussée, l’aile gauche sera réservée aux caves.

Par manque de luminosité mes photos ne sont pas des plus réussies ! Je vous les présente en fin d’article et passe directement à l’étage supérieur.

Les pièces de l’aile droite de cet étage ont été remaniées en parties communes telles que des douches, toilettes et autres commodités.

Effectivement, durant les années 90, ce château accueillait des mariages et autres événements. On peut donc s’imaginer qu’il ait subi des modifications pour héberger plusieurs groupes de personnes.

Un peu plus loin on retrouve deux salons. Avec leur cheminée non centrée il y aurait de quoi rendre fou une personne pointilleuse !

L’aile gauche est quant à elle beaucoup plus raccord avec l’architecture du château. Cette partie est articulée autour de ce long couloir.

Ce couloir dessert plusieurs chambres. Chacune d’entre elles possède son propre papier peint et sa propre architecture.

Parmi ces chambres on retrouve celle-ci qui dispose d’un balcon. Le fascicule nous apprend que c’est ici même que Voltaire dormait lors de ses nombreux séjours au château.

En effet après plusieurs recherches post exploration, j’apprends que le propriétaire au XVIIIème siècle était un grand ami de l’écrivain.

Dans la partie centrale de cet étage on retrouve une pièce que le fascicule appelle la « salle d’armes ». C’est ici qu’étaient entreposées les armes au moyen âge avant d’être transformée en salle de réception.

Ici on retrouve encore un sol fait de dalles, chose très rare pour un étage.

Le tour du premier étage étant fait je me dirige vers la cour intérieure du château ! Un environnement magnifique où la nature reprend ses droits. C’est aussi ici que l’on trouve ce canon à l’origine du nom de ce château !

Il est temps pour moi d’emprunter cet escalier en colimaçon pour me rendre à l’étage supérieur !

Ici nous avons un grenier. Mon premier réflexe fut de me demander « pourquoi une telle cheminée dans un grenier ? »

Le fascicule m’apprend qu’il s’agissait de la salle des gardes avant d’être un grenier.

Je redescends à présent au premier étage pour emprunter cet autre escalier repéré plus tôt…

Un escalier qui me mène droit sur cette magnifique salle ! Une splendide cheminée sous un plafond aux poutres décorées et ornées des blasons des seigneurs et autres familles/alliés ayant un lien direct avec l’histoire du château.

Blasons que j’ai soigneusement effacés pour la confidentialité du lieu.

Un peu plus loin je me retrouve dans ce couloir où des peintures étranges viennent décorer les linteaux.

Le fascicule nous apprend que ces peintures avaient pour but d’effrayer les jeunes filles qui auraient eu envie de se promener la nuit…

Ce couloir donne accès lui aussi à des chambres. Encore une fois chaque architecture et décoration est différente d’une chambre à l’autre !

Retour sur mes pas pour emprunter à nouveau ce deuxième escalier en colimaçon.

Après de nombreuses marches gravies je me retrouve au deuxième étage et c’est avec des yeux ébahis que je découvre cette magnifique chapelle !

Jamais je n’ai vu une telle chapelle dans un château… Elle est si grande qu’hors contexte on pourrait penser qu’il s’agit d’une église !

Cette chapelle a été aménagée au XIXème siècle. L’architecture est quant à elle inspirée de ce qui se faisait au XIIIème siècle.

C’est sur cette magnifique chapelle que se termine cette exploration!


Comme je vous le disais plus haut il s’agit là d’un château immense et j’ai dû faire des choix pour ne pas avoir un article trop long. J’aurais pu vous parler des nombreuses gargouilles sur la façade du château ou encore du jardin à la française dont la forme est encore visible mais j’ai préféré me concentrer sur l’intérieur du lieu.

Ce château est vraiment une merveille, j’ai adoré le découvrir d’autant plus qu’il est très peu connu dans le monde de l’urbex. J’espère que le projet de réhabilitation commencera très vite et que ce château continuera à écrire l’histoire de longues années !

Comme à l’accoutumée je vous laisse sur ces quelques clichés qui compléteront cette exploration. À bientôt !

Lion ornant la terrasse
Le canon
Un morceau de la façade avec les gargouilles juste au dessus des vitraux de la chapelle
La cave
La cave suite
Une cuisine plus récente
Lustre au rez-de-chaussée
Miroir et dorures
Mobilier du dernier habitant
L’escalier principal
L’escalier principal d’un autre angle
Une partie de l’aile droite au 1er
Vitraux de cette même partie
Une chambre
Une pièce accolée à la salle d’armes
La même pièce vue autrement
Renfoncement de la salle aux blasons
Entrée de la salle aux blasons
Salle au 2eme
Peinture censée effrayer les jeunes femmes
Cour intérieure
Cour intérieure 2
Le canon
L’autel
Vitraux latéraux de la chapelle
Date inscrite sur le sol de la chapelle

4 commentaires sur « Château au canon »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s